Le président Macron bénit Didier Raoult, l’apôtre français de la chloroquine contre COVID-19

Le président Macron bénit Didier Raoult, l'apôtre français de la chloroquine contre COVID-19

La visite surprise de Macron à Marseille, où le médecin administre un traitement qui n’a pas été validé par le gouvernement français

Dr Raoult est membre du Comité scientifique qui conseille le gouvernement français mais n’exerce pas en raison de divergences avec ses collègues.


Le président français Emmanuel Macron a rendu visite jeudi au controversé docteur Didier Raoult, qui administre depuis des semaines un dérivé de la chloroquine pour traiter les patients atteints de coronavirus dans son hôpital de Marseille.

Le voyage du chef de l’Etat dans le sud du pays a été effectué par surprise et en plein débat dans la communauté scientifique sur les bienfaits de ce produit pour traiter une pandémie qui, en France, a fait 12 210 morts à ce jour. 8 044 ont eu lieu dans les hôpitaux, dont 412 rien que le dernier jour. Les 4 166 décès restants ont eu lieu dans des maisons de repos et de soins.

Macron, qui avait fait une de ses visites quotidiennes dans un hôpital de la région parisienne le matin, a ensuite fait un voyage surprise à Marseille, où l’hôpital méditerranéen dirigé par Raoult accueille chaque jour des files de patients qui doivent être testés et recevoir le traitement proposé par le médecin.

Son remède à base d’un dérivé de la chloroquine n’a pas été validé par le Comité scientifique consultatif du gouvernement français – dont Raoult fait partie bien qu’il ne pratique pas en raison de différences avec ses pairs – car il considère que les conclusions de ses bienfaits pour les patients COVID-19 ne sont pas suffisamment démontrées.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a donc assuré que ce traitement ne serait prescrit qu’aux patients graves et en milieu hospitalier.

Cela n’a pas empêché Raoult de poursuivre ses essais cliniques et de prescrire de la chloroquine à des centaines de patients chaque jour, avec le soutien d’autres médecins qui demandent à l’exécutif de l’adopter pour stopper la progression de l’épidémie dans le pays.

Administration préliminaire de chloroquine


Le médecin marseillais, qui a remporté des prix internationaux et dont le remède a même été cité par le président des États-Unis, Donald Trump, affirme que le dérivé de la chloroquine doit être administré dès le début de la maladie, pour éviter que les patients n’entrent dans un état grave.

Dans ce contexte, Macron a choisi de rendre visite au spécialiste controversé quatre jours avant qu’il ne s’adresse à nouveau à la nation, probablement pour détailler la prolongation de l’enfermement de la population, qui a commencé le 17 mars.

Selon BFMTV, il y a eu une controverse au sein du cabinet de Macron sur l’opportunité de faire ce voyage, ce qui peut donner l’impression qu’il soutient le traitement de Raoult.

Visite recommandée par Brigitte Macron

La chaîne a déclaré que c’est finalement la pression de la première dame, Brigitte Macron, qui a convaincu le président d’aller voir le médecin.

La visite a également une composante politique, puisque depuis des semaines, l’opposition conservatrice, surtout dans le sud du pays, soutient le traitement de Raoult contre la position soutenue par le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adresse : 106 Chemin des Fours À Chaux, 11100 Narbonne
 
Téléphone : 04 68 42 74 18